Le bassin d’Arcachon

Le bassin d’Arcachon est une magnifique lagune des Landes. Entouré de plusieurs villes et villages son attrait est indéniable. Ici, vous pourrez visiter ses ports ostréicoles, la fameuse dune du Pilat ou encore les cabanes tchanquées . Embarquez pour la visite un peu spéciale que nous vous réservons !

Pour commencer, nous n’allons pas vous parler des stations balnéaires que l’on trouve sur place d’autres sites le font très bien comme celui du bassin d’arcachon . Nous allons plutôt nous promener hors des sentiers battus.

Les prés salés

Entre Lège cap ferret et Arès se trouve un magnifique coin de nature préservé, les prés salés. Les marées diversifient les lieux en découvrant des vasières qui en font une zone importante pour la migration, l’hivernage et la reproduction de nombreux oiseaux (environ 140 espèces différentes).

En se promenant sur le sentier du littoral de cette réserve naturelle vous pourrez apercevoir  de nombreuses espèces de plantes, d’oiseaux et d’insectes, rares et protégés, qui supportent des conditions écologiques très particulières.

Le banc d’Arguin

photo d’Anthony Penel

Vous connaissez peut être ce banc de sable situé au pied de la célèbre dune du Pilat. Il s’agit du banc de Arguin. Vous pouvez allez pique niquer mais interdiction d’y laisser le moindre déchet et les animaux y sont interdits !  En fait, il change continuellement de forme au gré des vents et des courants marins c’est ce qui en fait une curiosité . Vous devrez évidemment vous y rendre en bateau et le site est protégé par des gardes. Avec ses airs de bout du monde et d’île déserte, le banc d’Arguin vous ravira avec ses eaux cristallines .

Les cabanes tchanquées

Une cabane tchanquée est une cabane en bois perchée sur pilotis typique du Bassin d’Arcachon. Les deux cabanes tchanquées de l’île aux Oiseaux, situées sur la commune de La Teste-de-Buch, sont devenues l’emblème du Bassin qui pourtant à la base n’étaient que de simples refuges d’agrément. En revanche, une autre cabane dont on aperçoit à marée basse les restes de pilotis avait été la toute première à voir le jour . Elle était utilisée pour surveiller les parcs à huîtres mais une tempête l’a détruit en 1943, ce n’est que quelques années plus tard que les deux actuelles furent construites.

Le bassin d’Arcachon ne se découvre pas facilement, il faut prendre des sentiers, des voies de traverse.

Histoires de sources miraculeuses

Sur les rives sud du Bassin, bien qu’elles soient taries ou disparues ces sources réputées pouvaient guérir bien des maux. La seule encore facilement visible est celle de Mios . Celle-ci se trouve au nord du chevet de l’église paroissiale et apparaît en très bon état. Elle soigne d’après la légende les soucis de vue.

Par ailleurs, à La Teste, il reste des traces d’une autre fontaine Saint Jean. Elle se trouve dans la dune de Branquerou et on peine à découvrir ses ruines, enserrées par deux troncs de chênes.

Enfin à Lamothe on peut voir la façade de la source tarie qui elle soignait les maladies de peau.

La promenade sur le chemin de ces sources miraculeuses permet de découvrir le bassin différemment.

Petites découvertes

 

La chaussée des pieds marins

A Arcachon sur la jetée vous irez découvrir ce “walk of fame” version navigateurs .

L’ovniport

Il y a à Arès se trouve le 1er terrain d’atterrissage en France pour les Ovnis,iI a été mis en place afin de faciliter l’atterrissage et le séjour de ces voyageurs atypiques.

Saviez-vous également que le jeu des 1000 bornes a été imaginé dans le sous-sol d’une villa arcachonnaise ?

Quant à la dune du Pilat en 1920 on y expérimentait les prototypes tout terrain de Citroën et Renault afin de pouvoir traverser le Sahara.

Pour finir quelques photos

25,923 total views, 4 views today

Related posts

One Thought to “Le bassin d’Arcachon”

Leave a Comment