Détour en Vendée

Nous vous emmenons faire un petit détour en Vendée qui est riche de sa diversité, de son bocage, de ses plaines et marais, de ses îles et de  l’océan .

La Vendée c’est avant tout des plages de sable fin ou des côtes rocheuses et calcaires. ( le front de mer le plus long et le plus diversifié de tout notre pays ) Et bien sûr les îles : Noirmoutier et Yeu balayées par un ensoleillement exceptionnel . Cette côte Atlantique est surnommée « côte de lumière ».Enfin, la Vendée se reconnaît à travers ses hommes célèbres, Georges Clémenceau et Jean de Lattre de Tassigny et à travers la superbe course autour du monde qu’est le Vendée-Globe.

 

La Vendée, une destination nature

 

La réputation des stations balnéaires de la Vendée n’est plus vraiment à faire. Il y en a 18 en tout.

Mais connaissez vous le Marais Breton ?

vendée

Avec ses prairies humides, ses canaux (étiers) et ses polders. Là où il y a d’anciens marais salants qui témoignent d’une époque où le sel était appelé or blanc. Il borde le littoral vendéen et la Baie de Bourgneuf, offrant un accès unique à l’île d’Yeu et l’île de Noirmoutier. Historiquement, le Marô (comme on l’appelle ici) marquait la limite entre le Poitou et la Bretagne, dont il a récupéré le nom tout simplement.

Et la  Vendée Vallée ? (ou bocage vendéen)

vendée

Il recouvre les 2/3 du département avec ses champs, collines et rivières. C’est le coeur historique de la Vendée où sont regroupés les principaux sites culturels historiques. Vallonné, traversé par la Sèvre Nantaise, le haut bocage s’étend de Montaigu à Pouzauges. Dominé par le mont des Alouettes, c’est « un paysage fait de ses vallées, de son agriculture d’élevage, de rivières et de haies bocagères ».

Un peu plus à l’est, le bas bocage s’étend des marais bretons à l’Océan Atlantique jusqu’à la plaine vendéenne. Cet immense territoire est traversé par les deux rivières Lays. Son cœur est La Roche-sur-Yon, capitale du département.

Ou encore le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin  ?

vendée

Il est situé à cheval entre la Vendée, la Charente Maritime et les Deux Sèvres. On y trouve le marais desséché (une plaine agricole maillée de canaux) et le marais mouillé (Venise Verte).

Le Marais poitevin représente la première zone humide de la façade atlantique.
Il offre une richesse écologique d’exception, par la diversité de ses milieux et ses spécificités.
Il offre également des paysages uniques, comme en témoigne le label Grand Site de France Marais poitevin.

La mosaïque de paysages du Parc  est unique, avec la partie littorale alternant plages de sable, dunes et forêts, mais aussi falaises et vasières .

Le marais mouillé où se dévoilent d’innombrables conches et canaux bordés d’arbres .Faire une balade en barque au cœur de la mystérieuse Venise verte, sur de paisibles canaux entremêlés de verdure vous dépaysera à coup sûr.

Le marais desséché et la vallée du Lay, aux vastes étendues de cultures et de prairies ; les bordures du marais, aux plaines couvertes de champs cultivés. Les roselières couvrant les berges des grands canaux abritent de nombreuses espèces d’oiseaux, insectes, batraciens et mammifères.

Par ailleurs, le Marais poitevin abrite pas moins de 250 espèces d’oiseaux, 38 espèces de poissons, 60 espèces de libellules et 80 espèces de papillons .

Une destination magnifique à découvrir

 

Sa côte est assez sauvage et préservée.

Le Passage du Gois : cette chaussée submersible de 4km unique au monde relie l’île de Noirmoutier au continent. On y découvre de bien jolies couleurs à marée basse et on y rencontre de nombreux pêcheurs à pied. De surcroît c’est une façon de rejoindre l’île de Noirmoutier bien plus agréable que celle de prendre le pont.

L’Estuaire du Payré : classé 1er site remarquable de Vendée, cet endroit proche de Talmont-Saint-Hilaire permet de découvrir à la fois la magnifique plage du Veillon, le port ostréicole de la Guittière et de nombreux hectares de marais piscicoles.

La suisse vendéenne : En Vendée Vallée, le bocage est vallonné, sillonné de rivières : La Sèvre Nantaise, le Lay, la Maine, la Boulogne, qui dessinent des méandres et lui donnent un air de « Petite Suisse ».

A voir

Les moulins du mont des alouettes

Sur 8 moulins érigés datant de la fin du XVIIIe siècle seuls trois ont subsisté, dont un fonctionne encore gardant ainsi mémoire d’une tradition meunière vieille de plusieurs siècles. Un meunier y accueille chaque été les estivants.

Le Massif Forestier de MerventVouvant, mythique forêt de Mélusine

vendée

La fée Mélusine hante-t-elle toujours Mervent ? La rencontrerez-vous dans sa tour de Vouvant du haut de laquelle on contemple le pays de La Châtaigneraie ? Quoi qu’il en soit si le temps est clair, peut-être devinerez-vous le village de Mouilleron qui vit naître Clemenceau et le Maréchal de Lattre de Tassigny, ou le village de Réaumur et son Manoir des Sciences.

Le puy du fou

Si vous aimez les parcs d’attraction celui ci avec son concept artistique unique et ses créations originales innovantes, brise les codes des parcs d’attractions classiques.

La corniche vendéenne

De Saint-Gilles-Croix-de-Vie au quartier de Sion de Saint-Hilaire-de-Riez, les rivages occidentaux et méridionaux d’une ancienne île sont encore visibles sur trois kilomètres environ. C’est ce qu’on nomme la Corniche.

En longeant la Corniche vers le nord, on rencontre une grotte nommée Trou du diable. La légende veut que le diable ait donné un coup de talon à cet endroit de la falaise, dépité d’avoir perdu son marché avec saint Martin (légende du Pont d’Yeu). Aussi, une autre version dit que le diable serait détenu dans cette grotte, surveillé par cinq moines… Cette cavité est également appelée marmite du diable car l’eau y bouillonne comme dans un chaudron.

À l’extrémité des falaises de Sion, cinq rochers isolés font face à l’océan. Ce sont les Cinq Pineaux (du celte pen signifiant « tête »). On les appelle également les cinq moines car ils surveilleraient le diable enfermé non loin de là…

Les marais salants

En Vendée les marais salants ne manquent pas. Vous êtes curieux de découvrir les techniques ancestrales de ce métier ? Qui mieux que les sauniers eux-mêmes pour en parler et vous expliquer toutes les ficelles de leur travail.

Si vous aimez les balades bucoliques, où histoire et nature se mélangent, si vous souhaitez découvrir ces vastes étendues où sel et ciel se confondent, alors les marais salants sont un lieu de promenade parfait pour vous.

Et pour finir, la baie de Cayola

Située au Château d’Olonne, sur la route de la corniche entre Bourgenay (Talmont Saint Hilaire) et les Sables d’Olonne. A quelques centaines de mètres du puits d’enfer, la baie de Cayola offre un panorama magnifique. Venez profiter de la vue sur ce site naturel protégé.

 

 

 

 3,945 total views,  3 views today

Related posts

Leave a Comment